Augmenter son volume d’oxygène pour mieux courir ?

Il est important de savoir que ce n’est pas la capacité pulmonaire qui se modifie par l’exercice régulier, mais que ce sont les muscles respiratoires qui deviennent plus forts, permettant, ainsi, une meilleure utilisation des poumons pour être plus performant en course à pied. Il n’est pas rare de voir la capacité de ventilation d’une personne bien exercée passer du simple au double, uniquement en raison de l’amélioration de sa technique respiratoire. Fabien se sert d’une comparaison frappante pour illustrer ce qui se passe :

« Pensons au soufflet employé pour activer le feu d’un foyer, écrit-il. Peu importe la personne qui actionne l’instrument, le soufflet ne change pas de grosseur; Par contre, une personne forte l’actionne avec beaucoup plus de vigueur, ce qui permet de ventiler plus d’air et d’activer le feu d’autant ».

http://www.dmoz.fr/sports/le-sport-notre-meilleur-allie-contre-la-vie-sedentaire/

Pour en savoir plus cliquez ici.

Exercice pour améliorer son souffle pendant la course (suite)

J’ai lu récemment dans un article sur la respiration pendant la course.

Pour les exercices respiratoires statiques ou en léger mouvement, on recommande de prendre l’air par les narines; Il subit, ainsi, dans les fosses nasales, un ralentissement, une filtration et un réchauffement utiles. L’expiration, par contre, peut se faire par la bouche, bien qu’elle soit meilleure par le nez également; Elle restitue ainsi chaleur et humidité à la muqueuse et elle empêche la progression continue, vers les poumons, des poussières et des impuretés qui a l’inspiration se déposent sur cette même muqueuse.

Ceci dit, que fait-il penser des remarques faites par certains, qui pensent que la respiration statique concentrée est dangereuse ? Les personnes habilités à répondre sur ce point disent, en substance, ce qui suit :

Oui, les exercices de respiration statique concentrée peuvent être dangereux, puisqu’ils sont efficaces, mais ils le sont seulement pour veux qui forcent;

D’abord, cela ne sert à rien de forcer : on ne fait pas pousser une plante en tirant sur la tige; Au contraire, en procédant  ainsi, on risque de toute casser; Nous ne pouvons agrandir notre mesure, elle grandit d’elle-même, mais nous pouvons perfectionner sa technique de remplissage.

Exercice pour améliorer son souffle pendant la course

Cet exercice peut être pratiqué couché, assis, debout ou en léger mouvement; Zatopek, le grand coureur le faisait le matin -tout comme l’entrainement du rythme respiratoire simple – en se rendant à son travail. L’inspiration, l’expiration, ainsi que, occasionnellement, la rétention du souffle, rythmées et contrôlées, augmentent le rythme cardiaque et intensifient la circulation du sang. Ce travail – qui sert également à assouplir la cage thoracique – ne doit pas être fait le soir, car il provoque une hyperoxygénation de l’organisme qui peut enlever toute envie de dormir; Il requiert, aussi, une concentration de la pensée vers l’intérieur du corps, pour que les bienfaits de la circulation sanguine portent particulièrement vers les endroits qui en ont le plus besoin. La respiration concentrées peut accélérer fortement la guerison des blessures courantes dues à l’entrainement ou à la compétition comme le dit David.