Les exercices de technique respiratoire pour le running

Les exercices de technique respiratoire, je le répète ont une fonction préparatoire; On les exécute à l’arrêt, couché, assis ou debout,au pas de marche ou au très léger pas de course. Mais comment faut-il procéder lorsque la cadence s’élève ou, surtout, au cours d’une compétition ? Faut-il, en particulier, continuer à inspirer par le nez ,  » En aucun cas si la chose présente la moindre difficulté.

Plus l’effort augmente d’intensité, plus la demande en oxygène est grande, plus il faut faciliter l’entrée d’air dans les poumons  » Dès ce moment, l’inspiration et l’expiration se font tout naturellement par la bouche,à un rythme qui correspond instinctivement au besoin d’oxygène; Mais l’apport d’air sera d’autant plus grand que la cage thoracique aura gagné en élasticité et les muscles respiratoires en vigueur grâce aux exercices préparatoires avant l’entrainement de course à pied.

Dès lors, le rythme doit se former naturellement, sauf à un moment de la respiration qui peut – et doit même – être influencé volontairement : celui qui marque la fin de l’expiration; Plus celle-ci est complète mieux les poumons seront dégagés du gaz carbonique qui les encombre, et plus grande sera par la suite la quantité d’air non vicié qu’ils pourront absorber à l‘inspiration pendant la course à pied.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s